Le temps était comment?

Salut le blog.

Bon, à défaut de prendre le temps de te donner vraiment des nouvelles, je… Non attendez. Je me connais. Vu que je m’apprête à vous dire que je n’ai pas le temps d’écrire un article, je vais justement en avoir une furieuse envie. Donc oubliez.

Salut le blog.

Voilà, les vacances sont terminées. Bon, depuis un petit moment déjà mais je n’ai pas pris le temps de venir m’épancher par ici 🙂

Je suis parti à la campagne dès le premier soir de mes vacances, en sortant du boulot. Pour aller faire ma fête de l’été qui m’a tant causé de soucis cette année. Bilan : sur deux soirées, l’une était très bonne mais il n’y avait pas tout le monde, l’autre était trop, beaucoup trop calme.

La première soirée ça a été dancefloor à ciel ouvert avec alcool en intraveineuse. Une bonne vieille soirée comme ça faisait longtemps qu’on n’en avait pas fait. Le seul souci c’est que certains qui n’étaient jamais venus se sont perdus en route et qu’il a fallut les guider à 2h du matin, donc très vite dessoûler pour être compréhensible. Les derniers sont arrivés à 4h du matin et tout ce petit monde s’est couché à 5h. Autant dire qu’en se levant vers 10h, on était tous décalqués.

Le souci, c’est que du coup, le deuxième soir, tout le monde était lesté. Ceux qui avaient fait la fête la veille étaient trop crevés pour danser et les autres étaient… Trop timides. « Y’avait pas assez d’ambiance ». Ah oui? Et bien il suffisait de danser. Bon, je comprends que voir la moitié des gens partir en ballade ou s’asseoir et regarder le temps passer n’est pas très motivant. Mais il suffit de s’y mettre. Bref. Je suis un peu mauvais parce que les échos que j’ai eu de ce week-end c’est « la deuxième soirée était nulle ».

Super. Fais des efforts pour organiser un truc, passe une super bonne première soirée, fais faire des ballades, emmène les gens se baigner, fais des barbecues, fais des plats maison, bref offre un week-end sympa et pas cher, et tout ce qu’on retient des trois jours c’est que la deuxième soirée n’était pas de folie. Ca m’a vraiment blessé, fais de la peine que les gens ne retiennent que ça. En tous cas c’est clair, c’est terminé tout ça. On prendra les gens les uns après les autres, chacun se demerdera pour apporter sa bouffe et basta. Je ne dépense plus autant d’énergie et d’argent pour ça.

Ensuite, nous sommes partis en Irlande. Que dire? Super voyage. Dublin ne m’a pas charmé tant que ça même si la ville est sympa. Mais trop de petits trucs : le temps déjà, même si ça fait parti de l’Irlande. Les gens ensuite, pas trop sympa. Et puis la ville en elle-même reste une ville. Mais bon, il y a des coins très jolis et il y a quand même pas mal de choses à y faire.
En revanche, nous sommes partis 3 jours dans le Connemara et là… Fabuleux. Des paysages magnifiques, des gens gentils, du vert du vert du vert, la mer, les rochers, les îles… Bref : wahou!

Au retour de France, coup de fil de ma mère:
-C’était bien?
-Ah oui, on a visité ça, et ça, et ça (là j’entends mon père rentrer derrière et dire « tu lui as dit? ») -Et le temps alors?
-Attends maman, tu dois me dire quoi là?
-Le temps était comment?
-Le temps était Irlandais. Tu dois me dire quoi?
-Ah oui, pluie, soleil, pluie, soleil.
-Oui voilà. TU DOIS ME DIRE QUOI?
-J’ai un cancer.

Youpi. L’année dernière, mon frère a eu une maladie cardiaque puis une méningite qui a failli le tuer et voilà que ma mère se choppe un cancer. Il s’agit cependant d’un cancer du sein qui semble pris à temps. Mais bon…

Dès le lendemain nous sommes repartis sur Paris faire un tour à DisneyLand puisque nous avions des places gratuites. Comment dire? Je n’ai jamais été fan de ce parc parce que je n’ai jamais vraiment accroché à la féerie Disney. Mais là, ça m’en a encore plus éloigné : aucun sourire (ou presque) des employés, les visiteurs complètement survoltés, des problèmes techniques dans des attractions, une bouffe très chère, des parents vraiment cons (genre ton gosse de 3 ans tu le fais lever à 7h00 pour être là à l’ouverture du parc et sans faire la sieste tu l’obliges à rester jusqu’à minuit et demi pour voir le feu d’artifice…). Heureusement qu’ils ont un peu plus d’attractions à sensations fortes qu’avant.

Et puis le retour au boulot. Bouh. Pas beau. En plus, il n’y quasiment plus personne à partir de la semaine prochaine puisque tout le monde (ou presque) sera en congés… Ca risque d’être un peu long…

Publicités

Étiquettes : , , , , ,

Une Réponse to “Le temps était comment?”

  1. Sue Says:

    :/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :