Salut Stéphane

 

Cette nuit encore.

 

Nous nous sommes croisés dans un supermarché. Tu étais avec Alexandre. Je soupçonne qu’il y a quelque chose entre vous mais je n’arrive pas à savoir quoi.

 

Nos regards se sont croisés. J’étais seul. Tu t’es approché de moi, Alexandre est parti.

 

« Salut Stéphane.

 

-Salut Lucas »

 

Nous avons parlé un moment. Tu m’as demandé si le fait que tu passes du temps avec Alexandre me dérangeait. Je t’ai répondu que non. Que quoi qu’il y ait entre vous, j’étais content pour toi. Que je ne m’étais jamais expliqué vraiment sur mon comportement d’il y a un an et que je comprenais que tu aie pu m’en vouloir.

 

Tu m’as souris, et je t’ai expliqué que j’avais pris la décision de rester avec Nick. Que dès lors, je ne pouvais pas prendre le risque d’être tenté. Parce que tu me plais physiquement et que tu as l’air d’un gentil garçon. J’ai préféré couper court à tes tentatives de rapprochement parce que je ne me voyais pas venir chez toi en compagnie de Nick alors que tu m’as dragué et que j’y ai répondu, même si rien ne s’est jamais passé.

 

Je n’ai pas voulu parce que tu es dangereux, parce que tu m’as séduit une fois et que plus je passe de temps avec toi, plus je risque de me faire séduire à nouveau. Parce que tu me plais encore. Alors que je suis amoureux de Nick, que je vais me marier avec lui et que je n’ai pas envie de le perdre.

 

Tu as souris encore. Tu m’as dit que tu comprenais. Tu m’as pris dans tes bras, un simple geste de tendresse teinté d’une envie que tu ne peux pas cacher. Malgré Alexandre.

 

Et moi, j’ai été pris d’une violente envie de t’embrasser. Je n’y ai pas cédé. En revanche, je n’ai pas pu m’empêcher de te faire comprendre que tu me troublais toujours autant. Je me suis maudit pour ça.

 

Et puis je me suis réveillé. Troisième rêve en peu de temps sur le même sujet, avec à peu près le même scénario. L’endroit est différent, mais le fond est toujours le même.

 

Dans la vie réelle, nous continuons à nous ignorer superbement, sauf quand nous nous retrouvons vraiment face à face. Alors nous nous saluons et échangeons un sourire qui montre tout ce qui s’est passé et qui est resté en suspens pour qui sait voir. Un goût d’inachevé. Sûrement pour rien, d’ailleurs. Tous les débuts de flirt vous font voir la promesse du grand amour. Souvent trompeurs.

 

Je suis rationnel. Je sais ce que je fais avec Nick, j’en ai envie, je cerne mieux qui il est maintenant et je ne regrette pas de ne pas m’être séparé de lui. Mais j’ai beau mettre des barrières de distance pour éloigner le plus possible Stéphane de moi, j’ai toujours un pincement au cœur lorsque je le voir, et mon inconscient lutte pour que j’y repense.

Publicités

2 Réponses to “Salut Stéphane”

  1. Zéro Janvier Says:

    J’aime beaucoup cette partie : « Tous les débuts de flirt vous font voir la promesse du grand amour. Souvent trompeurs. »

    J’aime beaucoup ce billet en général, même s’il n’est pas « heureux » en soi. Je ne sais pas le définir. J’y lis de la détermination teintée de regrets, et ça me parle.

  2. lucasmatho Says:

    Je pense que cela parlera à pas mal de gens. On a souvent l’impression de vivre des choses très personnelles et unique alors que bien souvent, on est loin d’être seul.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :